LE SPORT ET LE PERINEE

Le sport : attention !

 

La rééducation périnéale c’est la rééducation du périnée ou du plancher pelvien. Le périnée est un très grand ensemble musculaire qui a la forme d’un losange, situé entre le pubis (l'os qui se trouve dans la partie antérieure et supérieure du bassin) en avant, et le coccyx (os situé à l'extrémité inférieure de la colonne vertébrale, articulé avec le sacrum) en arrière.

En général, après l’accouchement, le périnée perd de sa souplesse et il est nécessaire d’effectuer une rééducation afin de le retonifier.

Même si probant que le sujet a longtemps été tabou, mais de plus en plus, les médecins, gynécologues, urologues, sages-femmes et kinés spécialisés en urologie essaient de sensibiliser les patients.

Par la suite, vous pourrez reprendre une activité physique plus soutenue. Le sport est très bon pour la santé, cependant, quelques pratiques peuvent parfois endommager le périnée, tous les sports ne sont pas recommandés. D’ailleurs, certains sont même à éviter sinon gare aux fuites urinaires, à l’incontinence à effort, ou pire, à la descente d’organes (prolapsus).

Mais rappelons-le, le périnée n’est pas propre aux femmes, tout le monde en possède un. Le tonifier après une opération, un accouchement ou simplement à cause des effets du temps est vivement recommandé. Il est simplement important de connaître les risques et d’adapter ses entraînements pour préserver son plancher pelvien.

.

L E S  S P O R T S  A  E V I T E R

Certains sports forcent trop sur le plancher pelvien. Ils imposent au périnée une hypertension qui le fragilise. Ainsi, les sports qui provoquent des chocs ou sont trop agressifs physiquement sont fortement déconseillés.

Les sports de courses (course à pied, le footing, athlétisme)

Quand on court, le pied tape le sol et provoquent des chocs qui, à chaque foulée, impactent le muscle et fatigue le périnée.

La marche en revanche, n’est absolument pas déconseillée.

Les sports de balles (basket, le foot, le handball)

Ces sports de ballons obligent à courir de manière inégale, avec des phases d'accélération et des sauts. Bref, tout ce qui est déconseillé pour le périnée.

Faire des abdos

Certains exercices font travailler les abdos et sont réellement désastreux pour le périnée. C’est le cas des abdos crunchs qui consistent à laisser les pieds au sol les genoux pliés et à remonter le buste. Ils provoquent une forte pression au niveau de la partie abdominale.

Le cross fit

Ce sport est spécifiquement déconseillé pour la bonne maintenance du périnée. Répéter les gestes, soulever des poids et sauter en même temps, la pression au niveau de l’abdomen est très importante.

Le trampoline

Certes il fait travailler le cardio mais il est surtout fortement déconseillé car il provoque des fuites urinaires. À éviter absolument si vous ne voulez pas vous retrouver avec un pantalon tout mouillé.

.

L E S  S P O R T S  A  P R I V I L E G I E R

Les sports conseillés aux femmes qui désirent préserver leur périnée sont ceux qui n'exercent aucune pression ou très peu.

La natation et l’aquagym

La natation est le sport qui convient à tous : bébés, femmes enceintes, séniors. L’eau permettant de flotter, elle ôte toute pression de la masse corporelle, donc, on ne subit pas son poids.

La randonnée et la marche nordique

Contrairement à la course à pied, la marche (nordique, rapide, avec des bâtons ou simplement une randonnée) n’est pas dangereuse pour le périnée et améliore même la coordination et la dissociation.

Le vélo

Le vélo est un sport conseillé aux femmes et pour cause : la selle ainsi que la position assise évitent la pression sur le plancher pelvien puisque ce dernier n’est pas en pesanteur.

Le golf

Ce sport nécessite une torsion de la colonne vertébrale qui permet d’effectuer le swing. Donc pas de pression ou très peu sur le périnée.

Le Pilate

Ce sport inoffensif fait travailler les muscles en profondeur et ne requiert ni mouvement brusque, ni choc. L’utilisation de ballon ou de cerceau pour certains exercices permet même de renforcer les muscles du plancher pelvien.

En plus des postures qui aident à améliorer force, souplesse, coordination et maintien, le périnée bénéficie également d’étirements et de stimulations inégalable. Une discipline donc préconisée dans le cadre de la rééducation périnéale, dès l’apparition des premières fuites urinaires.

 

 

SOURCES

 

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=perinee-sports-conseilles#:~:text=Les%20pilates,les%20muscles%20du%20plancher%20pelvien.

 

https://www.perineeshop.com/blog/index/billet/14268_sport-et-perinee-impact-sur-les-fuites-urinaires

 

https://urgotech.fr/magazine-sante-bienetre/intimite-feminine-reeducation/sport-perinee/

 

https://www.psychologies.com/Bien-etre/Prevention/Hygiene-de-vie/Articles-et-Dossiers/Decouvrez-le-potentiel-de-votre-perinee/Perinee-a-quel-sport-se-vouer