QU'EST CE QUE LA REEDUCATION PERINEALE ?

La rééducation périnéale concerne et s’intéresse à la réadaptation fonctionnelle du périnée encore appelé plancher pelvien. Le périnée est l’ensemble des parties molles et musculaires, de forme losangique, situé entre le pubis (partie antérieure et supérieure du bassin) en avant, et l’ensemble sacro-coccygien (partie terminale de la colonne vertébrale) en arrière.

La rééducation consiste en particulier mais pas seulement à redonner aux muscles du périnée leur tonicité et leur force de façon que les patients soient en mesure de reprendre le contrôle de leur fonction occlusive périnéale lors des efforts abdominaux notamment. Les muscles du périnée sont comme tous les autres muscles du corps : ils doivent être entretenus. La pratique de quelques exercices journaliers simples et faciles permettra de maintenir une activité tonique. Une rééducation du périnée ne doit toutefois pas se décider à la légère et ne se pratique pas seule, isolée ou ou à partir de documentations plus ou moins bien rédigées et explicites. Elle doit être conseillée et suivie par des professionnels de santé, kinésithérapeute ou sage-femme dûment formés à cette technique.

Le périnée aide au maintien en bonne position de la vessie, de l’utérus et du rectum. Les muscles autour de l’urètre (voie urinaire qui permet d'évacuer l'urine de la vessie vers l'extérieur), quand ils se contractent, déclenchent le réflexe de la continence par action de clôture d’un sphincter et relâchement du muscle vésical.

Les muscles du périnée, peuvent au fil du temps se trouver affaiblis, ne parvenant alors plus à remplir leur fonction de support. La cause la plus fréquente est la grossesse, et notamment l’accouchement par voie basse. Les fuites urinaires peuvent être un signe des premières manifestations d’une dégradation du système périnéal.

Dans certains cas, si les traitements n’interviennent pas à temps, certaines femmes peuvent présenter ce que l’on appelle globalement « la descente d’organes » dont le nom médical est le « prolapsus » («chute» d'un organe) qui peut intéresser la vessie, l’utérus ou le rectum voire les 3. A ce stade cela nécessitera la plupart du temps à recourir à une intervention chirurgicale pour être corrigé.

Trois techniques de rééducation sont les plus utilisées :

La rééducation manuelle : elle consiste en une contraction volontaire répétée des muscles releveurs de l'anus contre une résistance opérée par les doigts du thérapeute dans le vagin.

L'électrostimulation : technique indolore quand elle est faite dans les règles, qui consiste en une stimulation électrique des muscles du périnée par voie vaginale au moyen d’une sonde vaginale (ou anale), ce qui entraîne leur contraction passive.

Le biofeedback : technique de prise de conscience d’une dysfonction avec en corollaire sa correction volontaire par le patient. Au moyen d’une sonde spécifique, vaginale ou anale, la contraction générée par le patient est associée à un signal, la plupart du temps visuel et accessoirement sonore, qui met en évidence sur un écran (type ordinateur) l’effet de sa contraction et/ou de son relâchement musculaire. Cette technique non invasive et ludique va permettre dans un premier temps d'aider à la prise de conscience du fonctionnement normal ou erroné du périnée, puis de le corriger par étapes.